Présentation

Historique de l’ACFB

L’Association des Caisses de Financement à la Base (ACFB) a une histoire particulière du fait de sa nature et de son origine. En effet, l’ACFB est un Système Financier Décentralisé (SFD) créé dans le cadre d’une longue recherche-action conduite par des cadres de l’ONG GRAPAD (Groupe de Recherche et d’Action pour la Promotion de l’Agriculture et du Développement) à  partir des banques communautaires inspirées de la méthodologie Foundation for International Community Assistance (FINCA). Il s’agissait d’un projet de microfinance qui consistait à appuyer les communautés à la base en vue de la création des structures locales de financement (banques communautaires) qui, à terme, devraient devenir autonomes. L’expérience a commencé en 1994 dans la commune d’Adjohoun (département de l’Ouémé) avec l’appui financier et technique du Catholic Relief Services (CRS).

Les résultats obtenus au bout de quelques années d’exécution du projet ont permis de convaincre certains partenaires sur l’efficacité de l’approche utilisée pour permettre aux populations exclues d’accéder aux services financiers classiques comme le crédit et l’épargne. C’est ainsi que d’autres partenaires ont accepté soutenir l’initiative pour son extension à d’autres localités. Il s’agit d’AFRICARE, de l’Agence Française de Développement (AFD) à travers le Projet Jeunes-Villes-Emplois, de la Banque Mondiale dans le cadre du Projet de Lotissement Concerté de Godomey, de CARE BENIN et surtout de la Coopération Danoise à travers le Projet d’Appui au Développement du Secteur Agricole (PADSA) grâce à qui l’initiative a pu aboutir à la création d’une institution de microfinance qui dessert une quarantaine de  communes, dans dix (10) départements sur les douze (12) que compte le pays.

En effet, le PADSA ayant très vite perçu la pertinence de la démarche des dirigeants de l’ONG GRAPAD qui ont créé en l’an 2000 un département spécialisé pour conduire au sein de l’ONG les activités de microfinance avec comme finalité la mise en place d’une institution de microfinance indépendante, n’a pas hésité à accompagner le processus.

Ce qui a constitué surtout un appât pour le PADSA a été l’intention affichée par les dirigeants du département spécialisé en microfinance dénommé Centre d’Appui aux Systèmes de Financement de Proximité (CASFiP), à responsabiliser les bénéficiaires pour la gestion de l’institution de microfinance envisagée. Alors, à coup d’appuis financiers massifs par le PADSA, le CASFiP, avec une forte implication des bénéficiaires des projets de banques communautaires qu’il a essaimées un peu partout, est parvenu à créer l’Association des Caisses de Financement à la Base (ACFB) en juillet 2004 avec un transfert total du pouvoir de décision aux bénéficiaires. Ceux-ci sont devenus ainsi les premiers représentants de l’institution. Et, c’est ce qui nous fait dire, au début, que l’expérience est particulière car elle a donné naissance à un SFD caractérisé par une forte représentation des femmes au niveau des membres, de la clientèle et des organes de gestion. Il est compté parmi les dix grands Systèmes Financiers Décentralisés du Pays et dispose de 17 points de service, installés sur une grande partie du territoire national et pour la plupart, dans les communes dites secondaires.

 

RETOUR PAGE ACCUEIL